Chauffage au bois
 

L’utilisation des appareils de chauffage au bois comme chauffage d’appoint est populaire, surtout depuis la crise du verglas. Il faut donc être bien informé des risques inhérents à l’usage de ce type d’appareil. D’ailleurs, c’est durant les mois d’hiver que les feux de cheminées sont les plus fréquents.


Faire un bon achat
Vérifiez si le sceau de l’Association canadienne de normalisation (ACNOR) ou de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (US/EPA) apparaît sur l’appareil que vous voulez acquérir. Ces appareils certifiés réduisent de façon marquée les émissions polluantes de fumée et de cendre, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison.


Des professionnels pour installer et inspecter

  • Faites installer le foyer ou le poêle à bois ainsi que la cheminée par un professionnel.
  • Faites inspecter le foyer et la cheminée au moins une fois par an par un professionnel, idéalement avant le début de la saison froide.
  • Faites inspecter la cheminée si le mur derrière le poêle à bois devient chaud.

Du bon bois bien entreposé

  • Choisissez du bois dur, comme le chêne, l’érable ou le hêtre. Il doit être sec depuis au moins six mois. Pour savoir s’il est bien sec, vérifiez la présence de larges fissures aux extrémités des bûches.
  • Entreposez les cordes de bois dehors, loin de la maison.
  • Couvrez les bûches afin de les protéger des intempéries. Le bois humide nuit à la combustion et augmente les dépôts de créosote.
    Entrez seulement quelques brassées de bois à la fois. Conservez-les loin du foyer ou du poêle à bois.

Bien brûler pour limiter les dépôts de créosote

  • Utilisez du bois de qualité et sec. Le bois vert augmente la formation de créosote.
  • Brûlez du bois fendu en bûches de petites tailles. Elles brûleront plus proprement, formant moins de créosote.
  • Faites brûler peu de bûches à la fois.
  • Faites entrer assez d’air dans l’appareil à combustion pour que les flammes soient vives, favorisant ainsi une combustion complète et produisant moins de fumée. De plus, les flammes ne dégageront pas de produits toxiques.
  • La créosote est un dépôt formé par la fumée. Elle s’agrippe aux parois de la cheminée et est très inflammable. Seul un bon ramonage peut l’éliminer.

Le ramonage pour éliminer la créosote

  • Faites ramoner la cheminée par un professionnel à toutes les cinq cordes de bois brûlées si vous utilisez beaucoup votre appareil ; sinon, au moins une fois par an, préférablement au printemps, car les dépôts de créosote laissés dans la cheminée, combinés au temps chaud et humide de l’été, entraînent la corrosion des pièces d’acier et augmentent la formation de bouchons de créosote.
  • À l’automne, examinez votre cheminée, à l’aide d’un petit miroir, afin de vous assurer qu’aucun débris n’est venu l’obstruer pendant l’été (nid d’oiseau, pièce détachée, etc.).
  • Ne tentez pas de mettre le feu dans la cheminée pour éliminer la créosote. Toute la maison pourrait y passer.
  • Ne vous fiez pas aux bûches ou aux additifs en poudre conçus pour nettoyer les conduits de fumée. Ces produits ne permettent d’éliminer que 60 % de la créosote alors que les ramoneurs en retirent généralement de 75 à 90 %.

D’autres précautions importantes

  • Jetez les cendres dans un contenant métallique à fond surélevé, conservé dehors, loin de tous matériaux combustibles, car elles peuvent rester chaudes jusqu’à 72 heures.
  • Installez un avertisseur de fumée et un avertisseur de monoxyde de carbone (CO) dans le corridor, près des chambres à coucher.
  • Installez un avertisseur de fumée à tous les étages de la demeure, y compris le sous-sol.
  • Installez un avertisseur de CO près du foyer ou du poêle à bois.
    Si le feu prend dans la cheminée...
  • Fermez la clé.
  • Sortez immédiatement.
  • Composez le 9-1-1 de chez un voisin.
 
 
 
 
2199, boulevard Sainte-Sophie
Sainte-Sophie (Québec) J5J 1A1
Téléphone : 450 438-7784
Sans frais : 1 877 438-7784
courrier@stesophie.ca