L’environnement est un ensemble de conditions naturelles (physiques, chimiques, biologiques) et culturelles (sociologiques) susceptibles d’agir sur les organismes vivants et les activités humaines. La préservation de l’environnement est un des piliers du développement durable.

Vous trouverez dans cette section de l’information concernant ces enjeux importants ainsi que les différents services offerts par la Municipalité.

 
 
 
Collecte des ordures ménagères

Chaque semaine du 5 juin au 31 août 2018
1 fois aux 2 semaines dès le 4 septembre 2018

L’enlèvement des ordures ménagères se fait une fois aux deux semaines soit les mardis pour le secteur du village et les vendredis pour le secteur des lacs.


Le symbole de la collecte des ordures ménagères dans le calendrier est représenté par :

(secteur du village)
(secteur des lacs)
.


 
 
Septembre à novembre 2018
 
 
Juin à août 2018
 
 
Horaire complet
 
 
Édition décembre 2016
 
 
Informations sur les collectes
 
 
 
 
Collecte sélective des matières recyclables

1 mercredi sur 2 selon le secteur

Le symbole de la collecte dans le calendrier est représenté par :

(secteur du village)
(secteur des lacs)
.

  • Les bacs doivent être remisés dans un endroit non visible de la rue.
  • Les bacs doivent être en bordure de la rue à compter de 18h le jour précédent de la collecte et au plus tard à 7h le jour de la collecte.
  • Les bacs doivent être remisés au plus tard à 22h, jour de la collecte.

Matières recyclables acceptées

Papier et carton : journaux, feuilles, circulaires, revues, enveloppes et sacs de papier, livres, annuaires téléphoniques, rouleaux de carton, boîtes de carton, boîtes d’œufs, cartons de lait et de jus.

Verre : bouteilles et pots, peu importe la couleur.

Plastique : bouteilles, contenants et emballages de produits alimentaires, de boissons, de cosmétiques, de produits d’hygiène personnelle, bouchons et couvercles, sacs et pellicules d’emballage et d’entretien ménager identifiés par un de ces symboles.





Métal  : contenants en aluminium, canettes, boîtes de conserve, clous, fil métallique, chaudrons, cintres.


Matières non recyclables

Papier et carton : papier ou carton multicouches (sachet de sauce, emballage à biscuits, ...), mouchoirs de papier, essuie-tout et couches jetables, papier ou carton souillé de graisse, d’aliments, etc.

Verre : verre plat, cristal, pyrex, porcelaine et vaisselle, contenants de produits dangereux, ampoules électriques, ...

Plastique
 : tous les sacs et pellicules de plastique, contenants de produits dangereux, styromousse, produits composés de plusieurs matériaux (rasoirs jetables, cartables...), emballages (sacs de croustilles, tablettes de chocolat, etc.).

Métal : contenants de produits dangereux (peinture, solvant, etc.), batteries, sacs d’emballage métallisés (croustilles et cristaux de saveur, ...).


Le Conseil canadien de cartons multicouches (CCCM) a récemment mis à jour son site Internet. Il met notamment à votre disposition des outils de sensibilisation pour la récupération de ses contenants (cartons de lait, de jus, etc.), lesquels sont acceptés chez Tricentris et dans plusieurs autres centres de tri. Consultez le tout au www.recyclecartons.ca

Il est important de savoir que les bacs distribués appartiennent à la municipalité et qu’ils sont répertoriés selon le numéro civique de votre domicile. Si vous déménagez, vous devez les laisser sur place. Il est interdit d’utiliser les bacs à des fins autres qu’à la récupération et aux matières organiques. Toutes modifications ou altérations de façon à modifier leur utilité sont interdites. La Municipalité pourra procéder au ramassage des bacs et rend le contrevenant passible d’une amende.
 
 
Collecte des matières organiques putrescibles

Chaque semaine du 3 mai au 25 octobre
1 jeudi sur 2 selon le secteur

La collecte des matières organiques putrescibles se fait un jeudi sur deux selon le secteur. À compter du 3 mai, la collecte se fera chaque semaine sur tout le territoire.
Le symbole de la collecte dans le calendrier est représenté par :

(secteur du village)
(secteur des lacs)
.

En 2008, une soixantaine de familles ont participé à un projet-pilote d’une durée de 2 ans sur l’utilisation d’un composteur domestique (machine à terre). L’objectif était d’évaluer l’utilisation et la diminution des matières jetées dans le bac à ordures.

Suite à ce projet, nous avons décidé d’instaurer en 2014 sur tout le territoire de la municipalité la collecte porte-à-porte des matières organiques putrescibles (bac brun) dans le cadre de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.

En considérant que le contenu du bac à ordures ménagères moyen est composé de 47 % de matières putrescibles, l’objectif est de réduire considérablement la quantité de résidus envoyés vers le site d’enfouissement. Nous vous invitons à consulter le document informatif du centre de compostage Mironor où sont acheminés nos matières organiques.


Matières acceptées

Résidus alimentaires : fruits et légumes, incluant les noyaux, pains, pâtes et autres produits céréaliers, viandes, volailles, poissons et fruits de mer, os, arêtes, peau, graisses et coquilles, produits laitiers, aliments périmés sans l’emballage, sachets de thé, de tisane, grains et filtres à café, desserts et sucreries, noix et leurs coquilles, œufs et leurs coquilles, nourriture d’animaux.

Résidus verts : feuilles mortes, surplus de gazon, branches de moins de 1 cm de diamètre, fleurs, plantes et mauvaises herbes, résidus de taille de haies, bran de scie, copeaux et écorces, petites racines, cônes et aiguilles de conifères, paille et foin, plantes d’intérieur, terre de rempotage.

Autres matières : papier, carton et emballages souillés (boîtes de pizza, papier à muffins), assiettes et verres de carton souillés, cheveux, poils, plumes, litière et excréments d’animaux, serviettes de table, essuie-tout, cendres refroidies depuis au moins 72 heures.


Matières refusées

Sacs de plastique de toutes sortes incluant les sacs de plastique dits compostables ou biodégradables, emballages plastifiés et styromousse, vaisselle, ustensiles et verres en plastique de toutes sortes, résidus de construction, de rénovation et de démolition, morceaux de bois et branches de plus de 1 cm de diamètre, matières recyclables, carton ciré, textile et cuir, couches et produits sanitaires (serviettes hygiéniques, cure-oreilles, soie dentaire), liquides en grande quantité (soupe, lait, jus, café), charpie de sécheuse, feuilles d’assouplissant, animaux morts, poussière d’aspirateur, résidus domestiques dangereux (huiles usées, piles, peinture, pesticides et autres produits chimiques dangereux), chandelles, mégots de cigarettes, médicaments et déchets biomédicaux

Document d’informations
 
Dépliant d’information
 
Il est interdit de mettre des ordures ou des matières recyclables dans votre bac brun, car lorsque vous y déposez ces matières, tout le voyage de matières compostables est contaminé et est redirigé vers le site d’enfouissement. Nous vous demandons d’être vigilant, pensez à la conséquence de vos gestes. Il est important de savoir que les bacs distribués appartiennent à la municipalité et qu’ils sont répertoriés selon le numéro civique de votre domicile. Si vous déménagez, vous devez les laisser sur place. Il est interdit d’utiliser les bacs à des fins autres qu’à la récupération et aux matières organiques. Toutes modifications ou altérations de façon à modifier leur utilité sont interdites. La Municipalité pourra procéder au ramassage des bacs et rend le contrevenant passible d’une amende.
 
 
Circuit électrique

Premier réseau de bornes de recharge publiques pour véhicules électriques du Canada, le Circuit électrique offre la recharge à 240 V et à 400 V. Les bornes, alimentées avec l’énergie propre et renouvelable d’Hydro-Québec, sont accessibles dans plusieurs stationnements de nombreux partenaires dont la Municipalité de Sainte-Sophie. Deux bornes sont disponibles à côté de la caserne d’incendie Jacques-Paquette, située au 2200, rue de l’Hôtel-de-Ville.

Depuis son inauguration le 30 mars 2012, le Circuit électrique n´a cessé de prendre de l´expansion dans plusieurs régions du Québec et cette expansion se poursuit actuellement vers de nouvelles zones urbaines. Le déploiement tient compte du rythme et de la répartition géographique des ventes de ces véhicules, des besoins des utilisateurs et des stratégies commerciales des partenaires.

L’infrastructure publique de recharge permet aux automobilistes de rouler l’esprit tranquille en leur offrant la possibilité de se ravitailler en chemin lorsque nécessaire.

Vous désirez devenir membre, consultez le site Web du Circuit électrique pour tous les détails.

 
 
Collecte des branches

Du 1er mai au 31 octobre, nous vous offrons la possibilité de faire ramasser vos branches trois fois par année, gratuitement. Vous devez communiquer avec le service des travaux publics au 450 438-7784, poste 5241 ou tp@stesophie.ca une semaine avant la collecte de votre secteur. Une visite de 30 minutes maximum est accordée par adresse civique. L’excédent vous sera facturé au coût de 50 $ la demi-heure.

Important : Les branches doivent être placées en bordure de la rue (le gros bout vers la rue) et avoir un diamètre inférieur à 10 cm (4 po). Le nettoyage des résidus est la responsabilité du propriétaire.

Horaire de la collecte

  • 1re semaine Secteur des lacs
  • 2e semaine Secteur du village
  • 3e semaine Secteur New Glasgow
  • 4e semaine Secteur Haut Sainte-Sophie
 
 
Connaissez-vous le chauffe-moteur ?

L’utilisation d’un chauffe-moteur en hiver est synonyme d’économie, de confort, de sécurité et, surtout, de respect de l’environnement. La température associée aux rudes hivers québécois oblige souvent la population à réchauffer leurs véhicules avant de pouvoir les utiliser. Le fait de laisser tourner son moteur au ralenti est responsable d’une portion non négligeable d’émissions de gaz. Brancher son véhicule quelques heures permet de réduire considérablement la consommation de carburant. L’utilisation d’un chauffe-moteur muni d’une minuterie automatique est recommandée, puisque deux heures de branchement avant le départ suffisent.

Consultez le site CAA Québec pour plus d’information.

 
 
Écocentres

L’écocentre de Sainte-Sophie sera ouvert à compter
du 1er mai jusqu’au 3 novembre 2018.

Mardi au samedi 9h00 à 16h30

L’écocentre sera fermé pour les congés fériés soit le 22 mai, 26 juin, 3 juillet, 4 septembre et le 9 octobre 2018. L’écocentre régional de Saint-Jérôme est ouvert à partir du 16 avril jusqu’au 10 novembre 2018. Ouvert 7 jours, fermé le 24 juin 2018.

Pour plus d’information, visitez le site Internet au www.ecocentresrdn.org.

Tous les résidants de la MRC de La Rivière-du-Nord ont accès aux cinq sites gratuitement.

  • Une preuve de résidence est demandée ;
  • Seules les matières d’origine domestique sont acceptées ;
  • Outre les résidus domestiques dangereux (RDD) les utilisateurs devront déposer eux-mêmes les matières qu’ils auront apportées ;
  • Sainte-Sophie au 2535, 1re Rue
  • Saint-Colomban au 355, montée de l’Église
  • Saint-Hippolyte au 2056, chemin des Hauteurs
  • Saint-Jérôme au 301, rue Lajeunesse
  • Prévost au 1144, rue Doucet

Matières acceptées

Appareils électroniques, composantes du bâtiment, encombrants, matériaux de construction en bon état, métaux, objets divers en bon état et résidus domestiques dangereux (référez-vous au dépliant 2014)

Matières non acceptées

Branches, carcasses d’animaux, débris de construction, de rénovation et de démolition, déchets domestiques (sacs verts), déchets industriels, divans, explosifs, fauteuils, feuilles, gazon, isolants, médicaments, meubles en mauvais état, objets en pvc, pièce de voitures, styromousse, tapis, terre, toiles de piscine, tous type de munitions.

Protégez votre environnement… recyclez ?

Il est à noter que les électroménagers et les articles de maison en bon état, peuvent être récupérés par l’organisme La Montagne d’Espoir au 450 436-4747. Prendre note que cet organisme récupère aussi les vêtements, les textiles et divers accessoires.

Pour toutes informations, communiquez au 450 569-0451 ou info@ecocentresrdn.org

 
 
 
 
 
Ouverture saisonnière 2018 des...
 
 
 
 
Gaz à effet de serre

Les gaz à effet de serre, qu’est-ce que c’est ?

Certains gaz présents naturellement dans l’atmosphère terrestre contribuent à retenir la chaleur près de la surface de la Terre. Ils sont appelés « gaz à effet de serre » (GES) et formés essentiellement de vapeur d’eau, de dioxyde de carbone (CO2 ou gaz carbonique), de méthane (CH4), de protoxyde d’azote (N2O) et d’ozone (O3). Sans ces gaz, la température moyenne sur Terre serait de -18 °C, et la vie telle que nous la connaissons deviendrait impossible.

Les gaz à effet de serre retiennent dans les basses couches de l’atmosphère une partie du rayonnement infrarouge émis vers l’espace par la surface de la Terre, réchauffée par le Soleil. Appelé « effet de serre », ce processus naturel a permis le développement et le maintien de la vie sur Terre. Depuis environ deux siècles, les concentrations atmosphériques de certains gaz se sont toutefois mises à augmenter, alors qu’elles étaient plutôt stables auparavant.

Depuis le début de la révolution industrielle, vers 1750, l’effet de serre s’est amplifié par le rejet de quantités importantes de GES dans l’atmosphère. L’utilisation massive de combustibles fossiles comme le pétrole, le charbon ou le gaz naturel, la déforestation, certains procédés industriels et pratiques agricoles ainsi que l’enfouissement des déchets ont notamment joué un rôle majeur dans l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre (source : MDDELCC). On évalue même qu’à l’échelle mondiale, les émissions de GES attribuables aux activités humaines ont augmenté d’environ 70 % entre 1970 et 2004 (source : GIEC).

Tout le monde est conscient du réchauffement climatique prématuré de la planète. La lutte contre les changements climatiques exige des actions immédiates et concertées de la part de tous les acteurs de la société. Il est estimé que les organismes municipaux ont la capacité d’agir sur la moitié des émissions provinciales. La Municipalité de Sainte-Sophie est fière de contribuer à cette lutte d’année en année en posant des gestes concrets et en prenant des initiatives proactives et efficaces pour améliorer la qualité de l’environnement, parmi lesquelles :

  • Collecte des matières recyclables
  • Collecte des matières organiques putrescibles
  • Inventaire complet de nos GES (réalisé par ZEROCO2 par le biais du programme Climat municipalités)
  • Plan d’action visant la réduction de nos GES (réalisé par ZEROCO2 par le biais du programme Climat municipalités)
  • Installation d’un système de géothermie au nouvel hôtel de ville
  • Installation de lumières DEL (à diode électroluminescente) économiques
  • Achat de véhicules électriques
  • Installation de bornes de recharges publiques
  • Journée du Sophien, distribution de végétaux (arbres, fleurs)

La Municipalité de Sainte-Sophie est également fière d’être l’une des premières à obtenir la certification ZEROCO2MD – Organisation proactive, qui témoigne de sa réalisation d’un inventaire de GES conforme aux plus hautes normes en vigueur et de la mise en place de mesures de réduction des émissions vérifiables et quantifiables.
JPEG

 
 
Consommation d’énergie et émissions...
 
 
 
 
Herbe à poux

L’herbe à poux est une mauvaise herbe très répandue au Québec. Elle est présente de mai à octobre et meurt aux premières gelées à l’automne. À la mi-juillet, l’herbe à poux commence à fleurir et produit du pollen. Le pollen voyage dans l’air sous la forme d’une fine poussière et provoque des réactions allergiques chez les personnes qui y sont sensibles. C’est le cas de plus d’un million de Québécois, de juillet à octobre.

L’herbe à poux est souvent confondue avec l’herbe à la puce. L’apparence de ces deux plantes est toutefois très différente et elles n’ont pas les mêmes conséquences sur la santé. Il est important de savoir les reconnaître.

Nous vous invitons à consulter la fiche d’informations du gouvernement du Québec pour tous les détails.

 
 
La berce du caucase

La berce du Caucase, une plante toxique, elle est une espèce de la famille des Apiaceae. Elle a été identifiée pour la première fois au Québec en 1990 et elle est déjà présente dans plusieurs de ses régions. De port majestueux et spectaculaire le plant peut atteindre cinq mètres de hauteur. La berce du Caucase représente un risque pour la santé et pour la biodiversité. Sa sève contient des toxines dites « photosensibilisantes ». Lorsque celles-ci sont activées par la lumière, elles rendent la peau extrêmement sensible au soleil, causant des dommages s’apparentant à des brûlures. Après la guérison, des taches brunes et une sensibilité au soleil peuvent persister pendant plusieurs mois sur les régions atteintes.

Nous vous invitons fortement à consulter le document explicatif pour toutes les informations nécessaires. (Document explicatif sur la berce de caucasse). Attention ! Il est facile de confondre la berce du Caucase avec la berce laineuse, une plante indigène qui n’est pas nuisible.

Nous désirons vous informer que la Municipalité procédera à l’élimination de cette plante si celle-ci est située sur un terrain municipal ou dans une emprise de rue. Si vous avez cette plante sur votre terrain, nous vous conseillons de lire attentivement le document explicatif avant tout, car plusieurs mesures de protection et de sécurité s’imposent. Si vous n’êtes pas en mesure de procéder par vous-même, nous vous recommandons de faire appel à une entreprise en paysagement et de vérifier s’ils peuvent effectuer le travail.

Pour signaler la présence de la plante, communiquez avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs au 1 800 561-1616. Photographiez le plant pour permettre de confirmer votre observation par les professionnels de MDDEP.

 
1 | 2
 
 
 
 
2199, boulevard Sainte-Sophie
Sainte-Sophie (Québec) J5J 1A1
Téléphone : 450 438-7784
Sans frais : 1 877 438-7784
courrier@stesophie.ca